Alpha Wann - Une Main Lave L'Autre

L'album d'Alpha Wann est une merveille de frustration. C'en est quasi libératoire. Chacun des morceaux est abordé comme s'il était le premier et le dernier.

Il se sait extrêmement talentueux. D'ailleurs, ses différents succès en tant que MC le prouvent. Philly Phaal ne doit pas être confondu avec un rapper lambda de l'Entourage ou 1995. Son style est incroyable et les membres de son équipe sont un peu ses enfants. Il a passé sont temps à pousser les autres, à leur donner de la force or, c'est lui qui devrait accorder des feats.

C'est aussi l'occasion de remettre les pendules à l'heure avec lui même. Alpha est perfectionniste. Il se tient aussi pour responsable du temps qu'il a mis pour assumer son talent et sa personnalité. Ses rêves de gloire et sa timidité. Son envie d'être aimé et ses regrets.

On comprend au travers de ce livre ouvert qu'Alpha Wann s'est bien nommé. Le premier des premiers. C'est le fardeau des doués de voir tout de haut. Et d'accepter ses propres limitations. Comment penser mériter le succès lorsqu'on se sait à la fois bon et mauvais ?

Une Main Lave L'Autre exprime le pardon pour soi et pour autrui. Seul sur son chemin, il lave les impuretés qu'il ressent grâce à l'eau qu'il récolte à l'aide des deux mains, une fois celles ci propres. Pardon pour soi d'abord donc avant d'affronter le monde. Celui-ci lui tend les bras mais est rempli de dangers. Aujourd'hui néanmoins, il n'a plus peur de l'affronter seul du haut et à l'aide de tout son génie.